Rechercher

Prose versatile : Un ange passe

Un ange passe. Des mots, des pensées, qui parfois trépassent.

Ressentir ce sentiment de bonheur que cette lumière nous apporte et savoir désormais qu’il frappe à notre porte….


Un ange trépasse et m’apporte toute sa lumière. De sa main m’entraîne vers ce monde sans misère. Il m’emmène vers sa demeure, son pays, son antre, ma maison… je le regarde sans déraison…


Son corps brillant m’illumine et me réconforte de chaleur, il transperce mon âme, traverse mon cœur et sans vraiment le vouloir, m’inonde de réconfort.


Moi qui désirais tellement sa présence au creux de mon âme, de mon corps, de mon cœur. Moi qui espérait son aide, ce désir, ce besoin qui agit comme un remède au fond du désespoir.


Je sais qu’il est présent, toujours à mes côtés, toujours là pour me soutenir au sein des épreuves qui agissent sur moi comme ces pensées de craintes et de soulèvement.


Je sens mon esprit qui quitte mon corps. Je vois cette main qu’il me tend. Je sens ce cœur qui m’attend.


Je sens ce rêve qui devient réalité.

Moi qui toujours secrètement ai désiré

De rencontrer un jour cette fabuleuse entité

Qu’elle emplisse mon cœur de joie et de bonté…


Je sais aujourd’hui que je ne suis pas seul.

Depuis ma naissance, renaissance de ce linceul

Cette famille, ces amis et toutes ces relations

Qui grâce à mon ange, aujourd’hui sont foison….



Un ange passe et me caresse de sa main. Je vois ce regard qui parfois me fait un peu peur.

Je suis rassuré lorsque je sens, au fond de mon cœur, cette énergie qui monte, cette énergie qui gronde, cette énergie qui m’inonde….


Je passe près de cet ange et mon corps flotte auprès de lui. une enveloppe charnelle qui dort au fond de ce lit… et ce corps enfin réel qui flotte au paradis.

Je prends la conscience de tout ce que j’enfuis. Je prends la raison, le bonheur et l’envie.



Un ange passe et me caresse les cheveux

Un ange m’accompagne lorsque je suis malheureux

Cet ange qui m’accepte, qui m’aime pour ce que je suis

Je le rencontre, enfin, je le reconnais aujourd’hui….



Cet ange au fond de mon être est tapi

Cet ange, c’est toi, c’est moi, c’est lui…

De mon être divin, je me rends compte, sans sursis…

Qu’au fond de mon cœur, dort le paradis…


©David Mogiel - 17.01.2007



99 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout